Chapiteaux et culs-de-lampe

Le chapiteau forme l’épanouissement entre le corps de la colonne et la charge qu’elle supporte. Il est constitué de l’astragale, de la corbeille et du tailloir.

 

Chapiteau
Le cul-de-lampe est un massif en surplomb qui reçoit également une charge. Son ornement est souvent riche de figures.

« Les feuilles ou les fleurs sont choisies pour leur beauté. L’art du XIIe siècle aime les bourgeons, l’art du XIIIe siècle préfère les feuilles simplifiées, mais non déformées. La structure intime et l’allure générale en sont respectées » . (Émile Mâle)

Cliquer sur la flèche pour lancer le diaporama des chapiteaux