LE BAS-COTE SUD

 

Le bas-côté sud est composé, comme la grande nef, de huit travées.

Son mur latéral sud, de la fin XIIe siècle, ne subsiste que dans quelques travées . Il est percé, à l’origine, de baies en lancettes simples, puis a été progressivement modifié, à partir du XVe siècle, par l’édification de chapelles entre les culées .

 


Bas côté sud.

Chacune des huit travées est couverte d’une voûte sur croisées d’ogives. Les nervures retombent vers l’extérieur sur un faisceau de trois colonnettes adossées. La mouluration de ces nervures, ainsi que des arcs doubleaux, a les caractéristiques de la fin du XIIe ou du début du XIIIe siècle.

La première travée communique avec la chapelle Sainte-Anne du XVIe siècle. La voûte, sur croisées d’ogives, est à liernes et tiercerons, avec clef pendante. Les boiseries peintes contre le mur de façade dissimulent la porte de la tourelle d’escalier.
Dans la deuxième travée s’ouvre la chapelle Saint-Denis de style Renaissance.
La troisième travée présente encore son mur latéral primitif avec sa baie simple en arc brisé. Un petit portail latéral a été ouvert au XIVe siècle.
La quatrième travée , sans chapelle latérale, est éclairée par une verrière moderne de Jacques Gruber, représentant l’archange Saint-Michel terrassant le dragon (1929).


Voûte de la chapelle Notre-Dame.

Dans la cinquième travée s’ouvre la chapelle Notre-Dame, du XVe siècle, dont la voûte sur croisées d’ogives est à liernes et avec clef pendante .
La baie est de style gothique flamboyant. Dans le dallage se trouve la pierre tombale de Jehan Le Picart et Eléonore de la Coupelle, sa femme (fin XVIe siècle).

Le vitrail, dont il ne restait que les lobes supérieurs, a été complété par une création contemporaine.

La sixième travée communique avec la chapelle Saint-Jean fondée par Jean Cordier en 1338 et modifiée au XVe siècle, comme le montre sa voûte et le remplage de sa baie. Celle-ci est éclairée par un remarquable vitrail de la fin du XVIe siècle, composé de quatre panneaux : la prédiction de saint Jean-Baptiste et le baptême du Christ surmontés de deux lobes représentant la décollation de saint Jean-Baptiste . Les culots sont sculptés d’angelots portant blasons et banderoles..


Angelots portant blason.

La septième travée voisine avec la chapelle de Saint-François de Sales. Un vitrail contemporain orne la verrière .
La huitième travée termine le bas-côté contre le mur du chevet. Son architecture, avec ses baies simples sous arc brisé et ses colonnettes, est de la fin du XIIe siècle.

Les portes de la sacristie sont en bois sculpté, peint et doré, du XVIIe siècle

 

 



Porte de la sacristie du XVIIe s.