Le côté nord

 

Le côté nord est longé par la rue de l'église qui descend doucement vers le chevet.
La face latérale est rythmée par la succession des arcs-boutants et des culées qui encadrent les chapelles accolées au bas-côté nord.
Il est de coutume de nommer les travées de l'église depuis le porche principal. Ainsi, dans les trois premières travées sont insérées des chapelles renaissance (XVIe siècle) ajourées de baies sous archivolte en plein cintre.
La première chapelle est surmontée d'un lanternon à quatre petites baies, coiffé d'un dôme de pierre (chapelle des fonds baptismaux).


Le clocher est accolé au côté nord.

La première travée est occupée par la chapelle des fonts baptismaux surmontée de son lanternon de pierre (XVIe s.).

La quatrième travée, en retrait, est percée d'un petit portail surmonté d'un oculus. Le décor sculpté composé de colonnettes à chapiteaux et archivolte ogivale, le date de l'origine de l'église, fin du XIIe début du XIIIe siècle.
La cinquième travée est occupée par une chapelle dont le pignon est surmonté d'une croix et percé d'une baie en arc brisé, habillée d'un réseau de pierre de style flamboyant (XVe siècle).
La sixième travée offre une baie divisée par un élégant et fin remplage de style gothique "rayonnant" du début du XIVe siècle.
La septième travée, sans chapelle, laisse voir directement le mur du bas-côté dans l'état originel du monument (fin du XIIe sècle). La baie est une simple lancette comme celle de la huitième travée qui constitue la base du clocher.


En partie haute, les trois premiers arcs-boutants, les plus proches de la façade, sont de style Renaissance. Ils sont ici cintrés et contre courbés.
L'inscription "1546" inscrite dans un cercle, est gravée sur la première culée. Les quatre arcs-boutants suivants, au sommet rectiligne, sont datables du XIIIe siècle.
Arcs-boutants et culées contrefortent les poussées de la voûte, ils permettent également d'évacuer l'eau de la toiture jusqu'aux gargouilles qui surplombent la rue



Gargouille surveillant la rue de l’église.

Les grandes fenêtres hautes ont les caractéristiques architecturales du XVIe siècle pour les trois premières et du début du XIIIe siècle pour les quatre baies suivantes. Une corniche à crochets et à motifs rectangulaires souligne le bord de la toiture. Ainsi, le coté nord offre une architecture de la fin du XIIe siècle au milieu du XVIe siècle