Le XVe siècle,
la guerre de Cent Ans

’est à partir de 1429 que la ville fut, « par quatre diverses fois en trois ans », prise et reprise par les Français et les Anglais. Le fait majeur reste toutefois le siège, mis en septembre 1430, par le Comte de Stafford, qui s’accompagna d’immenses dégâts, tant dans la ville que dans le château.

Un document d’archives témoigne de ces conflits et les censiers de cette période mentionnent de nombreuses maisons brûlées.

Il est possible que l’église ait été alors fort endommagée. Les ravages de la guerre, ou peut-être quelques problèmes de conception, ont conduit à une importante restauration aux XVe et XVIe siècles : on reprit certaines piles en sous-œuvre et l’on refit la voûte des deux travées proches du grand portail.

 

 

 

 

 

Le XVIe siècle


Attaque d’une ville par les Anglais

Secrétaire privé du roi, puis ambassadeur à Lisbonne, Jean Nicot, né en 1530, est l’auteur du « trésor de la langue française ». Il restera, dans l’histoire, celui qui introduisit le tabac en France. Vers les années 1595, il fut le curé « desservant et bénéficiaire » de Brie. Il y demeura les dernières années de sa vie et mourut à Paris en 1600.